Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ecritures

  • : La Minute Nécessaire de Bridget Kyoto
  • La Minute Nécessaire de Bridget Kyoto
  • : Où sont les esprits décapants qui se moquent de tout, s'amusent de l'urgence et parodient les alternatives ? Quels personnages peuvent incarner les affres et contradictions de l'écologie quotidienne, ses hypocrisies, son jusqu'au-boutisme et ses errements misanthropes ? Personne pour l'instant – à part BRIDGET KYOTO !
  • Contact

DE L'ARGENT !

Vous aimez Bridget ? Aidez-la !

Recherche

Presse

Je travaille aussi pour :

causette.jpeg

global.jpg

zelium.jpg

Musique

7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 15:30
Cher(e) enlisté(e),
juste un petit message pour vous dire que :

la Blanche jouera quelques titres sur la péniche la Balle au Bond près du Pont des Arts à Paris en compagnie de Sanseverino mardi 11 décembre.
 
Voilà, record battu : je n'ai jamais fait aussi court pour présenter un spectacle. Des années de travail acharné avant d'en arriver à une telle maîtrise de la succincteté, j'en aurais presque la larme à l'œil, dites.
 
Alors certes, je pourrais en rajouter, hein, genre il y aura d'autres artistes surprises, ce sera super méga, l'émotion, les groupies topless, blabla mais je ne voudrais pas que mon record fut estompé par des informations superfétatoires (rien à voir avec le fromage grec du même nom).


Je pourrais également vous causer de Causette, super journal où j'ai l'honneur d'officier et qui constitue à ce jour le seul exemple de magazine féminin qui ne prenne pas les femmes pour des quiches / connes / idiotes / débiles / victimes de la mode / consommatrices superficielles etc.

Bref, un journal à découvrir et dans lequel j'écris, pour rire, des papiers terrifiants de machisme sous le pseudonyme d' "un homme, un vrai".  Cette performance me vaut d'être unanimement détesté par une centaine de milliers de femelles chaque mois et franchement, j'adore ça.
 

Tant qu'on y est, voici le nouvel épisode de Bridget Kyoto (dont je suis auteur).
 
Conçue au départ dans le but de sauver rapidement la planète, cette drôlatique série vidéo (40 épisodes) n'a pas tout à fait rempli sa mission puisque l'humanité persiste à filer de plus en plus vite vers la catastrophe dans l'indifférence quasi-générale mais bon, une bonne vraie fin du monde (vers 2060 selon mes calculs), c'est l'occasion ou jamais de montrer qu'on peut avoir de l'humour en toutes circonstances. Cliquez ici pour voir la vidéo.
 
Moralité : "pour une fin du monde chouette, abonnez-vous à Bridget". Je précise que l'abonnement est gratuit, hein (je vous connais).
 
Cordialement,
Eric la Blanche
 

Rubrique désabonnement : plutôt que de vous désabonner, aidez plutôt Bridget à survivre dans un monde sans pitié :



Terrienne, terrien,
à travers mon métier de journaliste environnement à Libération et avec mon compère Eric la Blanche, cela fait dix ans que je réfléchis à une manière efficace d'alerter le grand public sur la catastrophe écologique en cours.  
J'ai écrit des centaines de papiers sur le sujet, collaboré à plusieurs émissions télévisées d'écologie et en ai proposé d’autres dans l'espoir saugrenu de toucher le plus grand nombre. En vain.
Alors un jour, j'en ai eu marre et j'ai décidé de passer par l'humour.
Noir.
Depuis, chaque semaine, je quitte pendant quelques minutes mon habit de journaliste pour celui de petite sirène (d'alarme) et je deviens Bridget Kyoto.
  
Si la démarche vous intéresse, n'hésitez pas à la relayer, tous les moyens sont bons : articles, infos, contacts, relais (je pose même à poil pour "la planète" dans le Manifeste de Bridget Kyoto

Six pieds sur terre,
Laure Noualhat


Ils parlent de Bridget :
Repost 0
Published by Eric la Blanche - dans la.blanche (musique)
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 10:28
Cher(e) enlisté(e),
si je vous envoie ce message, c'est que, ô miracle :

la Blanche sera en concert* à Paris au Studio de l'Ermitage lundi 4 juin à 20h30.

(stupeur muette)

Ce sera le-dernier-concert-de-la-Blanche, événement micro-historique avec des filles qui pleurent pour amortir symboliquement le prix du billet et des musiciens qui arrachent leurs vêtements pour les livrer en pâture à la foule en espérant vainement que je prendrai le tout sur ma note tandis que, consternant de maîtrise, je déclame une épitaphe aussi provisoire qu'approximative, du genre : "vos coeurs seront mon unique tombeau".

Comme ça, on pourra tous dire : "j'y étais", même si, c'est vrai, je vous ai déjà fait le coup la dernière fois.
Car je trouve assez classe de faire ses adieux à chaque concert. C'est très wakenwo', je trouve. Ainsi chaque concert est mon dernier concert sans l'être et en même temps si, et bon, bref, ça me plaît bien.

(*) Avec Claude Astier, Serge Guérin et Christian Paccoud

 
Après, le problème, c'est que je bosse tôt le lendemain et que, si jamais les loges sont encore assiégées par des cohortes de lascives poétesses ténébreuses et d'accrêtées princesses rajpoutes (comme d'hab), l'avenir de la presse française n'est pas assuré. Je vous invite d'ailleurs à acquérir le nouveau numéro de l'excellent Causette qui sort aujourd'hui et pour lequel j'ai l'honneur d'officier. Un magazine féminin sans mode, ni régimes, ni beauté, un truc étrange pour les filles qui en ont*. Allez les filles !
 
(*) dans le cerveau
 

J'en profite également pour vous présenter les vidéos de Bridget Kyoto (dont j'écris les textes), étrange personnage qui s'évertue à tenter de sauver la planète en riant, malgré tous les efforts de l'Humanité pour accélérer la catastrophe et la rendre irréversible.


Bridget pense qu'on peut rire de tout, (surtout quand il ne reste plus que ça à faire) alors, s'il vous reste une once de conscience écologique : découvrez et lisez le Manifeste de Bridget Kyoto.
Et riez.
Si vous pouvez.
 
Cordialement,
 

Rubrique désabonnement : comme c'est le dernier concert, il est complètement inutile de se désabonner, si je peux me permettre. Mais bon, si vous y tenez.
Repost 0
Published by Eric la Blanche - dans la.blanche (musique)
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 16:00
Cher(e) enlisté(e),
si je vous écris, vous vous doutez bien que c’est parce que j’ai un truc à vous annoncer, genre deux concerts à Lyon la semaine prochaine, par exemple.
 
Et ben pile poil :
 
Ça va être drôlement bien ; sur le site de la salle, ils disent : « La Blanche en trio acoustique confirme une fois encore que l’émotion se passe d’artifices et que le dépouillement suffit aux artistes accomplis. »
 
Franchement, je n’aurais pas dit mieux (j'aurais même pu l'écrire moi-même, un soir d’alacrité*.)
 
Et puis surtout, ce seront nos derniers concerts. Peut-être qu'on n'en refera plus jamais après.
Méga pression. Limite historique.
 

 Je vous remercie d’ailleurs d'avoir noté que j'en faisais peu (de concerts) en ce moment, oui, mais c’est parce que je fais plein d’autres trucs marrants, comme gagner ma vie, par exemple. Car (roulement de tambour), sur un malentendu assez inexplicable, dois-je dire, j’ai réussi à me faire embaucher, rémunérationnellement parlant.
 
(stupeur muette)
  
Je suis officiellement « Chef de l’Espace », désormais.  Je ne plaisante pas, c’est  pur vrai (comme dirait mon cousin Dimitri qui est très sélectif). J’exerce mes talons chez Causette – un magazine que je ne saurais trop vous engager à lire. News, reportages, photos, enquêtes, Causette est vraisemblablement le seul magazine féminin de l’espace, justement, qui ne prenne pas les humains femelles pour des sacs à main vivants.
 

Sinon, voici comme chaque semaine la nouvelle minute nécessaire de Bridget Kyoto , charmante héroïne sauveuse de planètes avec ma camarade Laure Noualhat, journaliste à Libération. Le concept général du projet est toujours aussi sublaïme, il est expliqué ici. Aujourd'hui, Bridget accepte enfin d'avouer ce qu'on suspectait depuis longtemps : l'écologie, c'est bidon.

Si jamais vous connaissez un patron de chaîne qui pense qu’il ne serait pas complètement idiot d’avertir les télés(p)ectateurs sur à quel point nous allons tous être encore plus dans la m*** niveau environnement si on continue à faire rien, c’est le moment tard.
Je sais, j’ai un style de plus en plus personnel.
C’est l’émotion ; les apocalypses, ça me fait toujours ça.
 
Cordialement,
Eric la Blanche
 
(*) ah si ! Je me rappelle, maintenant : c’est bien moi qui ai écrit ce truc. Je m’en doutais, aussi.
 

Rubrique désabonnement : vu que c'est peut-être mon dernier concert, y'aura peut-être  jamais plus de niouzelettre. D'où l'intérêt limité d'une rubrique désabonnement en ce moment. Surtout avec la fin du monde.
Et j'en passe.
Repost 0
Published by Eric la Blanche - dans la.blanche (musique)
commenter cet article
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 11:02
Cher(e) enlisté(e),
Vous pensiez peut-être que j’étais mort ? Que vous en aviez fini avec moi ?  Et bien non, (ha ha !) tremblez ! car, toujours ingambe et pétulant, je joue en cerque tôbe avec mon peugue* !
(*) concert, bientôt et groupe, en verlan abrégé

la Blanche sera en concert au Théâtre Romain Rolland de Villejuif le 4 novembre. (infos ici).
Lady Gaga voulait venir interpréter une sonche en ma compagnie avec sa robe en gigot mais j’ai refusé. J’aime pas trop les gens qui gâchent des robes.
 
La Blanche jouera aussi :
au Transbordeur, à Lyon, le 14 janvier (Infos ici) dans le cadre d’une soirée organisée par notre cher tourneur (celui qui peut fendre un écran d’ordinateur juste avec son haleine) et
à la Salle des Rancy, toujours à Lyon, les 27 et 28 janvier. (infos ici)
 

Sinon, maintenant, je fais plein d'autres trucs parce que la musique, hein, ça paie pu : même pas de quoi changer l'autoradio de Laurence*.
(*) ma voiture de sport rouge de marque italienne
 
Je vous annonce donc que j'ai réussi à me reconvertir :
Maintenant, je sauve des planètes (enfin, une seule pour l’instant) et, comme c’est ma première, je ne suis pas trop sûr de mon coup ; il y aura sans doute quelques petites centaines de millions de morts (heureusement, que des pauvres) mais bon, c’est le « métier qui rentre », quoi.

Plus sérieusement, devant la quasi impossibilité de parler vraiment d’écologie à la télévision, avec mon amie Laure Noualhat, journaliste environnement à Libération et Arte, avons décidé d’en parler idiotement :
Regardez la minute nécessaire de Bridget Kyoto (cliquez ici), 
 
 
Je vous engage fermement à devenir "ami(e)" avec elle et à partager ses petits clips destroys partout où c’est possible : fessebouc, blogs, twitter etc. Je ne sais pas si ça sauvera Nénette (la Terre) mais bon, on n'aura pas rien fait.

Bridget est encore toute petite mais elle compte sur vous (lire le manifeste de Bridget).


Pour finir,
Je vous invite également à découvrir derechef le magazine Causette dans lequel j’ai l’honneur – entre autres - d’écrire : le premier magazine pour les femmes qui ont une fierté dans le… heu… cerveau... et bref, une revue féminine qui ne parle ni de mode, ni de sacs à main, ni de souliers, ni de régimes, ni de maquillage, ni de crèmes, ni de lotions, ni de mannequin (à part moi) et encore moins de pipole (à part moi aussi).
Je vous jure que ça existe : une revue pour les femmes qui les respecte... avec humour... snif... la première fois que j’ai lu Causette, mon chromosome X a pleuré de joie.
D'ailleurs, le numéro 18 sort aujourd'hui.
Vous devriez en entendre parler, il y a un scoupe sur le Rwanda qui fait pas mal de bruit dedans.
Dans tous les kiosques.
Je ne vous dis même pas ce qu'il vous reste à faire.
Surtout si vous êtes un homme.
Un vrai.

Cordialement,
 

Rubrique désabonnement : cette semaine pour se désabonner, ben, j'avoue : je ne sais pas quoi dire de crétin, aujourd'hui. C'est toujours impossible de se désabonner, ça, on est bien d'accord, hein, malgré les lois en vigueur mais sinon, j’ai perdu la main. Au sens figuré, bien sûr. D'ailleurs si je tape très vite sur les touches les plus éloignées de mon christian, ça fait ça : ²3²3²3²3²3²3²3²3²3². C'est bien la preuve que j'ai toujours mes deux mains. Voilà. 
Repost 0
Published by Eric la Blanche - dans la.blanche (musique)
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 16:43

Cher enlisté(e),
Moi qui n’ai pas la télévision, j'y ai entrevu Bernard "Angoissor" de la Villardière l’autre soir en prenant un bain mousseux chez des copines du Moulin-Rouge. Ça m’a fichu une sacrée trouille : je n’avais jamais fait gaffe que je vivais dans un pays aussi dangereux. Du coup, j’ai recruté un ancien policier, le commissaire Broussas, pour organiser mes prochains concerts. Il a une haleine bizarre (j’ai les lèvres qui gercent quand il me parle) mais au moins, avec lui, je me se sens en sécurité et c'est important car :


la Blanche joue demain, mercredi 9 mars au Haillan (Bordeaux)

Et au Zèbre de Belleville (M° Belleville) lundi prochain 14 mars à 19h30 avec l'excellente Evelyne Gallet 


Si la priorité du gouvernement est de faire partir des gens, la mienne est d’en faire venir alors nous avons prévu tout un tas de trucs pestaculaires (à 19h30) pour vous complaire, cher(e) enlisté(e) : il y aura de vrais humains en trois dimensions (dont moi) sur scène et nous chanterons de vraies chansons en vrai direct avec de vrais instruments de la France-qui-se-lève-tôt et qu’il faut torturer chaque jour pour en tirer une maigre pitance.


En plus, nous allons les brancher dans de l’électricité nucléaire (à 19h30). C’est risqué mais j’aime la saveur du défi sur mes lèvres gercées. Il y aura également de jolies lumières qui s’allument pile quand je fais un truc important. Par exemple, je lève la main et hop ! Un délicat faisceau sorti du néant capture mon geste gracile et le fige dans l’éternité sublime d’un instant suspendu.
A 19h30.


Je comptais aussi procéder à mon traditionnel lâcher de perdrix en fin de concert mais le commissaire Broussas - que vous pourrez rencontrer si vous avez un stick pour les lèvres - me l'a interdit à cause des risques d'incivilités. Je procéderai donc plutôt à un lâcher de journaux. Ça symbolise bien la liberté, aussi, je trouve, par les temps qui volent.



Quelle habile transition pour vous présenter la nouvelle victime de mes prétentions littéraires :
- après le journal satirique Zélium (N°2 samedi 12 mars dans tous les kiosques)
- j’écris désormais dans Causette, magazine féminin (je suis à moitié féminin) pas… heu… (comment dire ça sans vexer les lectrices de magazines féminins ?). Pas « quiche », voilà : enfin un journal pour les humain(e)s qui aiment les humains qui aiment les femmes qui etc. En kiosque aussi, à offrir pour la journée de la femme.

Ah, et une dernière chose, je ne sais pas si je vous l’ai déjà dite : le concert au Zèbre est à 19h30.

Cordialement,

Eric la Blanche

Rubrique désabonnement : fermée pour cause de la journée de la femme en tête au premier tour dans les sondages pour 2012.
 

Repost 0
Published by Eric la Blanche - dans la.blanche (musique)
commenter cet article
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 16:00

Cher(e) enlisté(e),

C’est très difficile de bien commencer une niouzelettre digne de ce nom. Et aujourd’hui, pof, pas d’idée. Il faut dire que je n’ai pas grand-chose à raconter à part le fait que j’ai été enlevé par des extra terrestres lundi dernier devant la Poste, et qu’ils m’ont obligé à leur remettre tout le gruyère râpé que j’avais dans mon frigo. Ils ont aussi fait des expériences médicales sur moi et se sont plantés en me remettant les bras : ils m’ont mis les articulations des épaules à l’envers, ce qui fait que, maintenant, je me retrouve avec les aisselles vers le haut. C’est très désagréable (à part pour jouer au volley) mais à part ça, rien de spécial. C’est bizarre cette histoire de fromage râpé, quand même.
 
J’en profite pour vous annoncer la sortie d’une revue stairique, pardon satirique (quelqu’un sait-il comment on fait pour corriger les fautes de frappe ?) à laquelle j’ai l’honneur de collaborer.
 
Cette revue mensuelle s’appelle « le Zélium » (70 000 ex.)
et elle est, osons le mot, extraordinaire – outre le fait que je suis dedans. D’abord, elle est multi culturelle  puisque franco belgo* suisse. Ensuite, elle est écrite tout petit. Et il y a aussi plein de dessins, collages, photomontages. Et puis surtout le logo ne ressemble pas  du tout à un logo de revue satirique.
 
 


(*) Je n’avais jamais rencontré de Belges avant et j’ai été très surpris : je ne sais pas pourquoi, je m’étais toujours imaginé qu’ils étaient très petits, comme des pygmées. En fait, non, ils ont une taille normale.
 
J’ajoute qu’elle a 24 pages (plus que tous les doigts du corps !) et coûte 3€. Pour finir, la revue n'est vendue qu'en kiosque, ne fait pas d'abonnements, n'a pas de capital et n’appartient donc qu’à ceux qui la font : oui, un autre monde est possible...
...dans tous les kiosques vendredi 11 au matin.

Par ailleurs, j’ai recommencé à écrire des sonsons afin de pouvoir sortir bientôt un nouvel album collector (nb : tous mes albums sont collectors, vu les ventes) et je vous reprécise que :
 
la Blanche sera en concert le 14 mars au Zèbre de Belleville,
Dépêchez-vous, il ne reste presque plus de places*
 
(*) en fait, je n’en sais rien du tout mais j’aime bien.
 
Et le 9 mars à Bordeaux Chansons à Haillan (33)
En prévision de ces concerts, je me suis fait confectionner un nouveau pied de micro spécial (à cause des aisselles) mais bon, à part qu’il faut le fixer au plafond, ça ne change rien.
 
Bon ben voilà, je suis quand même arrivé jusqu’au bout de cette niouzelettre. Je ne m’en suis pas trop mal sorti, je trouve.
 
Cordialement,
Eric la Blanche

Rubrique désabonnement : fermée pour cause de Tunisie.
 

Repost 0
Published by Eric la Blanche - dans la.blanche (musique)
commenter cet article
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 16:00

Cher(e)  enlisté(e),
j’ai l’honneur de ne pas vous présenter mes vœux cette année. J’ai acquis la certitude qu’ils portaient la poisse. Vous avez bien lu : je crains fort que tout ce qui nous est arrivé de mal depuis une dizaine d’années ne soit entièrement de ma faute, Lady Gaga comprise.
C’est dur à porter, je sais, mais, rassurez-vous : je bois.


J’ai donc décidé de modifier radicalement ma stratégie : je ne souhaiterai plus jamais rien (à personne), ne désirerai plus jamais rien (pour moi-même) et deviendrai une sorte de bouddha.
Et si jamais j'atteins l’illumination, ça me fera des économies d'EDF.


Vous allez trouver ci-dessous une liste de concerts de la Blanche alors je vous préviens tout de suite : je ne souhaite (donc) absolument pas que vous veniez (surtout au dernier). Ne le dites à personne et, si jamais on vous y obligeait, n'amenez personne.

- la Blanche sera en show case avec Liz Cherhal le 13 janvier à la Médiathèque de Bachut (Lyon)
 - En concert avec Liz Cherhal, Alexis HK et autres le 14 janvier au 6° Continent   (Lyon) pour la sortie de l'excellente  compilation "A Fleur de Mots" 
- En concert le 9 mars à Bordeaux Chansons à Haillan (33) sans Liz Cherhal
- Et en concert à Paris au Zèbre le 14 mars  toujours sans Liz Cherhal mais avec Evelyne Gallet.

(Surtout ne notez pas).


Certaines personnes à l'esprit particulièrement mal tourné se seront sans doute demandées ce que venait faire Liz Cherhal à plusieurs reprises dans cette histoire et s'il n'y aurait pas une sorte de tension sexuelle là-dessous - ce que je comprendrais parfaitement si j'étais elle. Je leur répondrai qu’elles ont l'esprit particulièrement mal tourné et qu'aucune chanteuse ne remplacera jamais le souvenir huileux de Chimène (B.) dans mon coeur.
Et puis, de toute façon, je n'aime pas les filles qui n'ont pas de problèmes de peau.


La quasi totalité de mes projets professionnels ayant lamentablement échoué cette année, à part la grippe, j'ai dû revendre Laurence* et remplacer mes bains au champagne par du mousseux. J'espère que je n'aurai pas de problèmes de peau non plus, je suis si délicat.
Donc, si vous avez un emploi de directeur de n'importe quoi (ma spécialité) - ou si vous êtes une riche femme cougar** - je veux bien que vous m'invitiez au restaurant pour qu'on règle d'abord les histoires de stock options, de "golden hello" et de "golden parachute", on parlera de mes horaires après. Et comme ça, on sera golden débarrassés.

Sinon, je veux bien faire acteur, présentateur télé, Marc Lévy ou, à la rigueur, vendeur de houmous.

(*) ma Ferrari (ndlr)
(**) ma Chazal (ndlr)


Et en attendant, vous pouvez toujours m'acheter sur Internet ou me retrouver dans le coffret Nova Tunes.


Sinon, et ainsi que je l'inscrivais en préambule, il faut désormais s'inscrire ici, en haut à gauche pour continuer à recevoir mes niouzelettres. Ça ne fera jamais qu'un an que je vous le dis mais bon, je sais comme vous êtes.

Cordialement,
Signé : heu... XXX...
(mince ! J'ai encore oublié mon nom... Maman me le rappelle pourtant sans cesse... je vais finir par oublier ma tête, moi, un jour)


http://www.lablanche.org
http://la.blanche.over-blog.com


Rubrique désinscription : cette semaine, pour se désinscrire, il faut que je vous explique ce que c'est qu'une femme cougar (ou puma) : ce n'est pas une femme qui miaule (encore que), mais une femme libre d'âge mûr qui sort avec de jeunes hommes.
On notera que le concept d'homme cougar n'existe pas, comme c'est étrange
.
Je vous dis ça parce que je reçois plein de publicités
sur facebook pour "rencontrer des femmes cougar avec de l'expérience et sans contrainte" mais aussi "des étudiantes qui cherchent un avenir doré avec un homme mûre !" (sic) ou, carrément,  "500 000 musulmanes"
.
Je précise que je me méfie des vieilles chattes, que j'aurais plutôt
"un avenir mûr avec un homme doré" à proposer à une étudiante et que 500 000 dames, en toute modestie, ça fait beaucoup, même pour moi.
Repost 0
Published by Eric la Blanche - dans la.blanche (musique)
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 11:30

Cher(e) enlisté(e),

non content d’obliger de pauvres innocents (vous) à lire mes âneries, je vous annonce désormais que la diversification se poursuit et que, parallèlement à mes articles dans le journal « la Mèche » (N°4 en vente vendredi)...

le blog de la Blanche est désormais repris par le site de Libération

et va me permettre de faire d’autres victimes. Vous pouvez vous y abonner immédiatement après lecture de cette niouzelettre.


C'est un petit pas pour moi et un grand pas pour l'inanité.

(silence admiratif)

 

Vous pourrez fêter cette victoire de la liberté d'expression en invitant vos beaux parents afin de leur dire enfin franchement ce que vous pensez d’eux, les occasions de faire éclater la vérité ne sont pas si fréquentes.

Cette diversification professionnelle n’a pas été sans mal puisque, tel une divinité hindoue, je dois désormais jongler avec mes différentes activités. Heureusement, les deux bras supplémentaires qui m’ont poussé s’avèrent fort utiles, même si j'ai encore un peu de mal à les utiliser : je pète encore un peu tout et je m’étouffe à moitié en dormant - sans compter que j’ai dû refaire toute (la moitié supérieure) de ma garde robe. Mais bon, finalement, c’est pratique. Je me lave les cheveux beaucoup plus vite, désormais.

Et j’ai eu plein de propositions pour faire marionnettiste mais j'ai refusé par respect pour Pierre Bachelet.

D’ailleurs, à propos de musique :

la Blanche sera en concert à Lyon jeudi 30 septembre (ce soir), vendredi et samedi 1er et 2 octobre.

A Thou Bout d’Chant (2 rue de Thou, 69001 Lyon M° Croix Paquet)

 

Et si vous voulez un moyen mnémotechnique pour vous rappeler de la station de métro, c'est très simple : pensez à Jésus et... à moi (oui, je sais).

 

Bon, c'est pas tout ça, hein.

Cordialement,

Eric la Blanche

http://www.lablanche.org

 


Abonnez-vous, rabonnez-vous, qu'ils disaient.
Repost 0
Published by Eric la Blanche - dans la.blanche (musique)
commenter cet article
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 15:01
Cher(e) enlisté(e),
Afin de pouvoir continuer à payer les traites de Laurence* et mon bain de champagne hebdomadaire, c’est la mort dans l’âme que j’ai dû accepter un nouveau travail. Les hasards cruels de l’existence font que, désormais,
la Blanche écrit pour « la Mèche », hebdomadaire dont le premier numéro sera dans tous les kiosques ce vendredi.
(vous avez vu ? Je parle de moi à la troisième personne, maintenant. Comme Louis Gzive**). Pour info, la Mèche est le journal qui remplace Siné Hebdo.
(*) c'est comme ça que j'appelle ma Ferrari
(**) oui, il y a une plaisanterie. Si vous la trouvez, je… heu… vous dédicace une chanson.
 
Me voici donc, moi qui n’aime ni les pauvres, ni les voitures à plus de deux places avec un toit, entouré de gauchistes fumeurs et de libertaires poilus qui roulent en break. Je ne supporte pas les gens qui veulent toujours améliorer les choses sous prétexte que la moitié de l’humanité crève de faim car je ne connais rien de pire que l'angélisme, doctrine que je situe juste avant les pédonazis sur mon échelle de détestation. En même temps, c'est sympa d'être payé pour raconter des conneries.
J’ai d’abord refusé de faire de la publicité pour la Mèche mais ils m’ont menacé de m'obliger à écouter des musiques du Matchou Pitchou – voire de m’emmener de force à la fête de l’Humanité ce week-end, moi qui n’ai pourtant aucune affinité particulière avec elle.
Je vous prie donc instamment d’envoyer vos gens de maison l’acheter vendredi à la première heure (l’avenir appartient à ceux qui ont des employés qui se lèvent tôt), sans quoi je risque de me retrouver obligé de serrer la main à des pauvres ce week-end ; je me fiche des germes - j’ai des gants et du désinfectant - mais je n’aimerais pas qu’ils s’imaginent qu’ils peuvent m’aborder d’égal à égal.


A part ça,
la Blanche sera en concert les 30 septembre, 1er et 2 octobre à Lyon
(Thou Bout d’Chant, rue Thou, 69001 Lyon, M° Croix Paquet).
J’y ferai une chanson sur les différentes marques de crucifix en duo avec Mylène Farmer pour bien montrer à ces sales journaux people qui nous harcèlent que tout va bien dans notre couple et que les rumeurs sur cette histoire dans les toilettes de la pizzeria de la zone industrielle de Meaux avec Liliane Bettencourt ne nous atteignent pas.
 
Sinon,
La Blanche a toujours un blog avec plein d’histoires drôles et méchantes pour comprendre l’actualité politique de notre pays en s’amusant, excellent moyen de se détendre le larynx avant d’aller rendre.
Vous pouv... devez vous y abonner en cliquant ici.
 
Cordialement,
Eric la Blanche

... et retrouvez-moi sur :
Repost 0
Published by Eric la Blanche - dans la.blanche (musique)
commenter cet article
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 15:45
Cher(e) enlisté(e),
La Blanche sera en concert vendredi 4 juin au File7 à Magny le Hongre
accompagnée d’une chorale de handicapés. Malgré la réforme de l’orthographe qui autorise la liaison, je continue à dire « de (plus loin) handicapés ». Ou « des (plus loin) haricots ». Et cela n’a rien à voir avec le fait que ce sont des légumes.
 
(...)

Magny le Hongre est une charmante cité sise près de Diznilande Parisse (c’est comme ça qu’il faut dire depuis que les Allemands n'occupent plus la France) mais dans laquelle, à mon grand dam, je n’ai pas encore croisé de (plus loin) hongre.
 

A la rentrée, c’est décidé,
la Blanche relance sa carrière musicale. Afin d’attirer sur moi l’attention de grands et sensibles producteurs, j’ai décidé d’effectuer un virage sur l’aile et d’arrêter de faire des conneries artistiques et délicates, tout le monde s’en fout.
 
J’envisage plutôt de lancer un nouveau style en accord avec les aspirations profondes de mes concitoyens. Je l'ai baptisé "le arène Q".
C’est simple mais révolutionnaire : des chansons paillardes avec plein d'histoires de petites femelles de chat et de gros taquets pour amarrer les bateaux, le tout sur de la musique arène bi.
D’où : arène Q.
Logique.


Sinon, vous pouvez toujours
lire les Blablas de la Blanche et les écouter sur ARTE radio. Et pour les gros mustélidés qui n’ont toujours pas compris comment s’inscrire aux Blablas, c’est très simple : il suffit de mettre son adresse email en haut à gauche. C’est tout.
 
Bon, je vous laisse, il faut que j’y aille, il y a le G.I.G.N. qui m’appelle ; ils doivent encore avoir besoin d’un coup de main sur une opé qui tourne mal. J'espère que vous avez bien noté le concert du 4 juin.
 
Cordialement,
Eric la Blanche

... et retrouvez-moi sur :
Repost 0
Published by Eric la Blanche - dans la.blanche (musique)
commenter cet article

Pages

Radio

Aidez Bridget à continuer :

Vous aimez Bridget ? Aidez-la !
 

Retrouvez Bridget sur :