Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ecritures

  • : La Minute Nécessaire de Bridget Kyoto
  • La Minute Nécessaire de Bridget Kyoto
  • : Où sont les esprits décapants qui se moquent de tout, s'amusent de l'urgence et parodient les alternatives ? Quels personnages peuvent incarner les affres et contradictions de l'écologie quotidienne, ses hypocrisies, son jusqu'au-boutisme et ses errements misanthropes ? Personne pour l'instant – à part BRIDGET KYOTO !
  • Contact

DE L'ARGENT !

Vous aimez Bridget ? Aidez-la !

Recherche

Presse

Je travaille aussi pour :

causette.jpeg

global.jpg

zelium.jpg

Musique

9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 16:00
La Minute Nécessaire de Bridget Kyoto : 
Il y a des fois, c'est à vous dégoûter d'arrêter de manger de la viande ! Pfff, jamais contents, ces écologistes !



 
*
Et pour aider Bridget à survivre dans un monde sans pitié :


 
*


Terrienne, terrien,
à travers mon métier de journaliste environnement à Libération et avec mon compère Eric la Blanche, cela fait dix ans que je réfléchis à une manière efficace d'alerter le grand public sur la catastrophe écologique en cours.  
J'ai écrit des centaines de papiers sur le sujet, collaboré à plusieurs émissions télévisées d'écologie et en ai proposé d’autres dans l'espoir saugrenu de toucher le plus grand nombre. En vain.
Alors un jour, j'en ai eu marre et j'ai décidé de passer par l'humour. Noir.
Depuis, chaque semaine, je quitte pendant quelques minutes mon habit de journaliste pour celui de petite sirène (d'alarme) et je deviens Bridget Kyoto.

Si la démarche vous intéresse, n'hésitez pas à la relayer, tous les moyens sont bons : articles, infos, contacts, relais (je pose même à poil pour "la planète" dans le Manifeste de Bridget Kyoto

Six pieds sur terre,
Laure Noualhat (& Eric la Blanche)

En partenariat avec :
 
et Logo-Mondi-final.gif

Ils parlent de Bridget :
Repost 0
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 16:00
La minute nécessaire de Bridget Kyoto :
Bridget rend un hommage bien mérité à l'animal-totem de notre société de consommation et à son étrange cri qui résonne jusqu'aux sommets de l'Etat..

Retrouvez Bridget à http://www.facebook.com/pages/Bridget...
 

 
"Retour de Fukushima" :
default-copie-2.jpg

*
Et pour aider Bridget à survivre dans un monde sans pitié :


 
*


Terrienne, terrien,
à travers mon métier de journaliste environnement à Libération et avec mon compère Eric la Blanche, cela fait dix ans que je réfléchis à une manière efficace d'alerter le grand public sur la catastrophe écologique en cours.  
J'ai écrit des centaines de papiers sur le sujet, collaboré à plusieurs émissions télévisées d'écologie et en ai proposé d’autres dans l'espoir saugrenu de toucher le plus grand nombre. En vain.
Alors un jour, j'en ai eu marre et j'ai décidé de passer par l'humour. Noir.
Depuis, chaque semaine, je quitte pendant quelques minutes mon habit de journaliste pour celui de petite sirène (d'alarme) et je deviens Bridget Kyoto.

Si la démarche vous intéresse, n'hésitez pas à la relayer, tous les moyens sont bons : articles, infos, contacts, relais (je pose même à poil pour "la planète" dans le Manifeste de Bridget Kyoto

Six pieds sur terre,
Laure Noualhat (& Eric la Blanche)

En partenariat avec :
  liberation-logo.gif

Ils parlent de Bridget :
Repost 0
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 11:45
La minute nécessaire de Bridget Kyoto :
Dans la lutte à mort qui l'oppose au poisson, l'homme est proche de la victoire désormais. Alors ne lâchons rien et gardons la pêche.
La surpêche, même.
 


"A mort les poissons" :

*
Et pour aider Bridget à survivre dans un monde sans pitié :


 
*


Terrienne, terrien,
à travers mon métier de journaliste environnement à Libération et avec mon compère Eric la Blanche, cela fait dix ans que je réfléchis à une manière efficace d'alerter le grand public sur la catastrophe écologique en cours.  
J'ai écrit des centaines de papiers sur le sujet, collaboré à plusieurs émissions télévisées d'écologie et en ai proposé d’autres dans l'espoir saugrenu de toucher le plus grand nombre. En vain.
Alors un jour, j'en ai eu marre et j'ai décidé de passer par l'humour. Noir.
Depuis, chaque semaine, je quitte pendant quelques minutes mon habit de journaliste pour celui de petite sirène (d'alarme) et je deviens Bridget Kyoto.

Si la démarche vous intéresse, n'hésitez pas à la relayer, tous les moyens sont bons : articles, infos, contacts, relais (je pose même à poil pour "la planète" dans le Manifeste de Bridget Kyoto

Six pieds sur terre,
Laure Noualhat (& Eric la Blanche)

En partenariat avec :
  LibéLabo

Ils parlent de Bridget :

 

Repost 0
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 16:15
La minute nécessaire de Bridget Kyoto :
Une bonne fin du monde, ça ne s'improvise pas, ça se prépare : d'ailleurs, avez-vous pensé à vous convertir à une religion avant qu'il ne soit trop tard ? Au cas où.
 


"Assurance tous risques" :

*
Et pour aider Bridget à survivre dans un monde sans pitié :


 
*


Terrienne, terrien,
à travers mon métier de journaliste environnement à Libération et avec mon compère Eric la Blanche, cela fait dix ans que je réfléchis à une manière efficace d'alerter le grand public sur la catastrophe écologique en cours.  
J'ai écrit des centaines de papiers sur le sujet, collaboré à plusieurs émissions télévisées d'écologie et en ai proposé d’autres dans l'espoir saugrenu de toucher le plus grand nombre. En vain.
Alors un jour, j'en ai eu marre et j'ai décidé de passer par l'humour. Noir.
Depuis, chaque semaine, je quitte pendant quelques minutes mon habit de journaliste pour celui de petite sirène (d'alarme) et je deviens Bridget Kyoto.
"Parce que nous le valons bien."

Si la démarche vous intéresse, n'hésitez pas à la relayer, tous les moyens sont bons : articles, infos, contacts, relais (je pose même à poil pour "la planète" dans le Manifeste de Bridget Kyoto

Six pieds sur terre,
Laure Noualhat (& Eric la Blanche)

En partenariat avec :
  LibéLabo

Ils parlent de Bridget :

 

Repost 0
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 16:00
La minute nécessaire de Bridget Kyoto :
Le 4 juillet dernier, un comité de scientifiques de première bourre a publié dans le premier magazine scientifique mondial, Nature, un article pas très gai sur l'effondrement prochain (2040) de l'ensemble des écosystèmes planétaires (et de l'humanité qui y vit). Les auteurs se sont avoués "terrifiés" par leurs résultats. Pourtant les scientifiques ne sont pas très émotifs, généralement.
Vous en aviez entendu parler, vous ? Bridget oui.


La Minute Nécessaire de Bridget Kyoto :

*
Et pour aider Bridget à survivre dans un monde sans pitié :


 
*


Terrienne, terrien,
à travers mon métier de journaliste environnement à Libération et avec mon compère Eric la Blanche, cela fait dix ans que je réfléchis à une manière efficace d'alerter le grand public sur la catastrophe écologique en cours.  
J'ai écrit des centaines de papiers sur le sujet, collaboré à plusieurs émissions télévisées d'écologie et en ai proposé d’autres dans l'espoir saugrenu de toucher le plus grand nombre. En vain.
Alors un jour, j'en ai eu marre et j'ai décidé de passer par l'humour. Noir.
Depuis, chaque semaine, je quitte pendant quelques minutes mon habit de journaliste pour celui de petite sirène (d'alarme) et je deviens Bridget Kyoto.
"Parce que nous le valons bien."

Si la démarche vous intéresse, n'hésitez pas à la relayer, tous les moyens sont bons : articles, infos, contacts, relais (je pose même à poil pour "la planète" dans le Manifeste de Bridget Kyoto

Six pieds sur terre,
Laure Noualhat (& Eric la Blanche)

En partenariat avec :
  LibéLabo

Ils parlent de Bridget :

 

Repost 0
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 16:00
Jusqu'ici, la Terre était un restaurant de standing mais, depuis quelques années, la qualité du service et des plats s'est drôlement détériorée. Sans parler de la fréquentation : bref, l'établissement "chez Nénette" commence à perdre des étoiles.
Joyeux Noël quand même.


La Minute Nécessaire de Bridget Kyoto :

*
Et pour aider Bridget à survivre dans un monde sans pitié :


 
*


Terrienne, terrien,
à travers mon métier de journaliste environnement à Libération et avec mon compère Eric la Blanche, cela fait dix ans que je réfléchis à une manière efficace d'alerter le grand public sur la catastrophe écologique en cours.  
J'ai écrit des centaines de papiers sur le sujet, collaboré à plusieurs émissions télévisées d'écologie et en ai proposé d’autres dans l'espoir saugrenu de toucher le plus grand nombre. En vain.
Alors un jour, j'en ai eu marre et j'ai décidé de passer par l'humour. Noir.
Depuis, chaque semaine, je quitte pendant quelques minutes mon habit de journaliste pour celui de petite sirène (d'alarme) et je deviens Bridget Kyoto.
"Parce que nous le valons bien."

Si la démarche vous intéresse, n'hésitez pas à la relayer, tous les moyens sont bons : articles, infos, contacts, relais (je pose même à poil pour "la planète" dans le Manifeste de Bridget Kyoto

Six pieds sur terre,
Laure Noualhat (& Eric la Blanche)

En partenariat avec :
     et  LibéLabo

Ils parlent de Bridget :

 

Repost 0
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 16:00
La Minute Nécessaire de Bridget Kyoto :
Horreur : Bridget vient de se rendre compte que l'écologie n'est qu'une vulgaire secte ! Elle dénonce.


*
Et pour aider Bridget à survivre dans un monde sans pitié :

 
*


Terrienne, terrien,
à travers mon métier de journaliste environnement à Libération et avec mon compère Eric la Blanche, cela fait dix ans que je réfléchis à une manière efficace d'alerter le grand public sur la catastrophe écologique en cours.  
J'ai écrit des centaines de papiers sur le sujet, collaboré à plusieurs émissions télévisées d'écologie et en ai proposé d’autres dans l'espoir saugrenu de toucher le plus grand nombre. En vain.
Alors un jour, j'en ai eu marre et j'ai décidé de passer par l'humour.
Noir.
Depuis, chaque semaine, je quitte pendant quelques minutes mon habit de journaliste pour celui de petite sirène (d'alarme) et je deviens Bridget Kyoto.
  
Si la démarche vous intéresse, n'hésitez pas à la relayer, tous les moyens sont bons : articles, infos, contacts, relais (je pose même à poil pour "la planète" dans le Manifeste de Bridget Kyoto

Six pieds sur terre,
Laure Noualhat (& Eric la Blanche)


En partenariat avec :
     et  LibéLabo

Ils parlent de Bridget :

 

Repost 0
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 16:00
La Minute Nécessaire de Bridget Kyoto :
Poussée par la crise, Bridget en est réduite aux dernières extrémités..




Terrienne, terrien,
à travers mon métier de journaliste environnement à Libération et avec mon compère Eric la Blanche, cela fait dix ans que je réfléchis à une manière efficace d'alerter le grand public sur la catastrophe écologique en cours.  
J'ai écrit des centaines de papiers sur le sujet, collaboré à plusieurs émissions télévisées d'écologie et en ai proposé d’autres dans l'espoir saugrenu de toucher le plus grand nombre. En vain.
Alors un jour, j'en ai eu marre et j'ai décidé de passer par l'humour.
Noir.
Depuis, chaque semaine, je quitte pendant quelques minutes mon habit de journaliste pour celui de petite sirène (d'alarme) et je deviens Bridget Kyoto.
  
Si la démarche vous intéresse, n'hésitez pas à la relayer, tous les moyens sont bons : articles, infos, contacts, relais (je pose même à poil pour "la planète" dans le Manifeste de Bridget Kyoto

Six pieds sur terre,
Laure Noualhat (& Eric la Blanche)


En partenariat avec :
     et  LibéLabo

Ils parlent de Bridget :

 

Repost 0
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 16:00
La Minute Nécessaire de Bridget Kyoto :
Plus forte que Jésus, l'humanité ne change pas l'eau en vin, elle a fait bien mieux : de l'eau qui se sniffe ! Bridget adooore.




Terrienne, terrien,
à travers mon métier de journaliste environnement à Libération et avec mon compère Eric la Blanche, cela fait dix ans que je réfléchis à une manière efficace d'alerter le grand public sur la catastrophe écologique en cours.  
J'ai écrit des centaines de papiers sur le sujet, collaboré à plusieurs émissions télévisées d'écologie et en ai proposé d’autres dans l'espoir saugrenu de toucher le plus grand nombre. En vain.
Alors un jour, j'en ai eu marre et j'ai décidé de passer par l'humour.
Noir.
Depuis, chaque semaine, je quitte pendant quelques minutes mon habit de journaliste pour celui de petite sirène (d'alarme) et je deviens Bridget Kyoto.
  
Si la démarche vous intéresse, n'hésitez pas à la relayer, tous les moyens sont bons : articles, infos, contacts, relais (je pose même à poil pour "la planète" dans le Manifeste de Bridget Kyoto

Six pieds sur terre,
Laure Noualhat (& Eric la Blanche)


En partenariat avec :
     et  LibéLabo

Ils parlent de Bridget :

 

Repost 0
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 16:00
La Minute Nécessaire de Bridget Kyoto :
Bridget vous explique le lien qui unit les tapis, la politique et les problèmes environnementaux.

 



Terrienne, terrien,
à travers mon métier de journaliste environnement à Libération et avec mon compère Eric la Blanche, cela fait dix ans que je réfléchis à une manière efficace d'alerter le grand public sur la catastrophe écologique en cours.  
J'ai écrit des centaines de papiers sur le sujet, collaboré à plusieurs émissions télévisées d'écologie et en ai proposé d’autres dans l'espoir saugrenu de toucher le plus grand nombre. En vain.
Alors un jour, j'en ai eu marre et j'ai décidé de passer par l'humour.
Noir.
Depuis, chaque semaine, je quitte pendant quelques minutes mon habit de journaliste pour celui de petite sirène (d'alarme) et je deviens Bridget Kyoto.
  
Si la démarche vous intéresse, n'hésitez pas à la relayer, tous les moyens sont bons : articles, infos, contacts, relais (je pose même à poil pour "la planète" dans le Manifeste de Bridget Kyoto )

Six pieds sur terre,
Laure Noualhat (& Eric la Blanche)


Ils parlent de Bridget :

 

Repost 0

Pages

Radio

Aidez Bridget à continuer :

Vous aimez Bridget ? Aidez-la !
 

Retrouvez Bridget sur :