Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ecritures

  • : La Minute Nécessaire de Bridget Kyoto
  • La Minute Nécessaire de Bridget Kyoto
  • : Où sont les esprits décapants qui se moquent de tout, s'amusent de l'urgence et parodient les alternatives ? Quels personnages peuvent incarner les affres et contradictions de l'écologie quotidienne, ses hypocrisies, son jusqu'au-boutisme et ses errements misanthropes ? Personne pour l'instant – à part BRIDGET KYOTO !
  • Contact

DE L'ARGENT !

Vous aimez Bridget ? Aidez-la !

Recherche

Presse

Je travaille aussi pour :

causette.jpeg

global.jpg

zelium.jpg

Musique

29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 15:30

Je n’en peux plus. Je suis épuisé. J’ai encore à peine fait mes dix heures la nuit dernière. C’est l’usine. Sitôt  réveillé, vers 15 h, j’écoute les infos et ça y est, c’est reparti ! Tous les jours, ça recommence. Ecrire.

Il faut que je me lève immédiatement car je crains fort de devoir, une fois encore, me mettre à mon bureau sans délai, tout de suite après mon bain moussant.

Du coup, je suis obligé de m’excuser auprès de l’actrice célèbre que j’ai séduite hier soir et qui tente de me garder entre ses bras langoureux afin que je lui fasse découvrir encore les horizons inconnus de son propre plaisir.

Heureusement, Cent Dix Huit (c’est le nom que j’ai donné à mon fidèle majordome) me servira une collation directement dans le jacuzzi. Caviar vodka, il n'y a que ça de vrai.

frog.jpgQuelle idée de tenir un blog d’actualité, aussi ? D’habitude, j’arrive parfaitement à concilier mes activités de blogueur dans le soleil couchant avec celles de grand fauve de la nuit parisienne (on m’appelle aussi le général de Gaulle of the night) mais ces derniers temps, je n’arrive plus à suivre ; mes prestations sur la piste de danse commencent à s’en ressentir et je sens déjà que je fascine moins les femmes.

Christian Blanc, Fadela Amara, Christian Blanc encore, Estrosi, Boutin, Yade, Joyandet, Val, Balladur… et maintenant Eric Woerth. Et bien sûr, Nicolas Sarkozy en joueur de flûte de ce joli troupeau.

Comment voulez-vous que j'écrive sur tous ces gens-là ? Je ne sais plus où donner de la plume, un scandale chasse l’autre et c’est encore plus scandaleux. Il ne manquerait plus que les socialistes s’y mettent. Laissez-moi souffler un peu, nom de Dieu ! Je tape tellement que je commence à avoir des doigts de grenouille.

Au moins, nos ministres gardent la tête froide. C’est pas des coiffeurs (on n’a plus le droit de dire pédés) : ils ne démissionnent pas, même après s’être fait payer 12 000€ de cigares avec la sueur du Peuple, avoir trafiqué des permis de construire, des déclarations d’impôts  ou avoir utilisé un jet pour aller prendre l’apéro. Non, ils disent juste : désolé les gars, pas fait exprès et hop, je rembourse un peu et c’est bon ! Ils ont une assurance-vol… mais pour les voleurs.

marelle.jpgPareil pour Woerth, qui se retrouve coincé dans un micmac invraisemblable de conflits d’intérêts, de mensonges, d’omissions, de fraudes fiscales. Mais Woerth, il ne panique pas, ça se voit qu’il a été à l’école. Notamment à l’école primaire. Il se rappelle très bien à quoi il jouait dans la cour de récréation. Quand il voit qu’il va se faire attraper dans l'histoire Bettencourt, héritière de l'Oréal, hop : Perché ! Et il ne démissionne pas. Because I'm Woerth it ! (parce que je le vaux bien).

Et l’affaire Karachi ? Avec un ancien premier ministre dedans +  un président en exercice + de la corruption + des ventes d’armes + du financement illégal de parti + 14 morts ! Attention je vais t’attrap… Et ben non parce que si je supprime le juge d’instruction et que je bloque les procureurs, hop : perché !

C’est un nouveau jeu qu’ils ont inventé, ça s’appelle la « morale perchée » : dès que tu te perches, hop ! La morale ne peut plus t'attraper, même la plus élémentaire. Ça évite de fastidieuses démissions, trouver des remplaçants, tout ça : c’est plus pratique.

Nous autres, on n’a pas le droit d’y jouer. Heureusement nous, on a d’autres jeux à la place, le jeu du foulard, par exemple, celui où on se fait étouffer. Ou couillon paillasson (c'est moi qui l'ai inventé). C'est moins drôle.

En plus, il faut que je vous avoue, il n'y a jamais eu d'actrice célèbre dans mon lit, Cent Dix Huit n'existe pas et si je me lève à 15h, c'est qu'on ne m'a pas proposé de garder quand même le boulot que j'avais perdu. Pourtant, moi, je n'avais rien fait.

Alors il me reste le blog...

... et vous.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eric la Blanche - dans Bulletins d'humeur
commenter cet article

commentaires

Mr BULLE 05/07/2010 22:50


J'ai toujours rêvé de faire de la politique mais je suis trop Intègre,désintéressé, entier, honnête, impartial, incorruptible, juste, probe.


captainhaka 03/07/2010 15:32



Je mets ton blog dans ma liste de lecture car j'aimerais en savoir plus sur le jeu du Couillon paillasson. Et eventuellement avoir des nouvelles de Joe aux dents. J'espère qu'on ne lui mentira
pas de nouveau .



JackAce 30/06/2010 13:01



Très bonne chronique. Toujours très agréable à lire. Il est vrai qu'on vit vraiment dans un monde fou. Les politiques se permettent tout. "Un scandale par jour", c'est la devise du gouvernement.



jacqueline 29/06/2010 18:27



trop top la grenouille !!!



Pascale 29/06/2010 16:10



Nous, chais pas, mais toi, heureusement que tu es là ! Il est vrai qu'en ce moment il y a matière, mais bravo de tenir le rythme (halte aux cadences infernales) et, une nouvelle fois, merci de
nous régaler. J'ai beaucoup aimé, hier, l'histoire de ton copain américain. A bientôt, bises.



Pages

Radio

Aidez Bridget à continuer :

Vous aimez Bridget ? Aidez-la !
 

Retrouvez Bridget sur :