Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ecritures

  • : La Minute Nécessaire de Bridget Kyoto
  • La Minute Nécessaire de Bridget Kyoto
  • : Où sont les esprits décapants qui se moquent de tout, s'amusent de l'urgence et parodient les alternatives ? Quels personnages peuvent incarner les affres et contradictions de l'écologie quotidienne, ses hypocrisies, son jusqu'au-boutisme et ses errements misanthropes ? Personne pour l'instant – à part BRIDGET KYOTO !
  • Contact

DE L'ARGENT !

Vous aimez Bridget ? Aidez-la !

Recherche

Presse

Je travaille aussi pour :

causette.jpeg

global.jpg

zelium.jpg

Musique

28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 16:08

Je ne vous ai jamais parlé de mon copain Joe. Il est sympa, Joe. Il est toujours joyeux, Joe - et il a de belles dents. C'est normal, il est Américain. J'aime bien me promener à Paris avec lui, je lui explique plein de trucs et ça l'intéresse. Ou plutôt, il est très poli.

On regarde les filles, un peu, aussi.

sourire.jpgJe l'ai rencontré à Phoenix , Arizona, il y a longtemps, c'était mon correspondant et il parle toujours français comme une bouse malgré les cours qu'il a suivis. Son vocabulaire se limite à "bonjoua, jeu m'eupayle Djo" et "voulay vou cuché euvec moi ?", c'est tout. Et après il rigole avec ses dents.

Il y a des trucs qui m'ont toujours un peu emmerdé chez Joe, son côté travail, famille, patrie la semaine - et le dimanche à l'église mais je ne l'embête pas trop avec ça parce que sa vie n'a pas toujours été facile : il a perdu une jambe dans un accident alors je l'autorise à croire en Dieu. Il n'y a aucun rapport, je sais.

J'essaie de lui expliquer ce qui se passe ici en ce moment, les histoires de ministres qui tapent dans la caisse, qui détournent les lois, les conflits d'intérêt, la politique de la peur, mon pays sous Sarkozy 1er, quoi.

Et il n'en a absolument rien à foutre... mais c'est déjà ça. Au moins, il sait que ça existe. Il me dit juste que si, nous les Français, on a élu des "bavardeurs malhonnêtes", c'est parce qu'ils nous ressemblent. Et il rigole avec ses dents.

Moi je rigole aussi mais j'ai quand même envie de lui faire un croche-pied pour voir s'il a le sens de l'humour aussi développé que moi avec sa jambe en plastique.

Par exemple, ce matin, à la terrasse d'un café, j'ai essayé de lui expliquer l'histoire de Didier Porte et de Stéphane Guillon, humoristes dont les contrats n'ont pas été renouvelés par la nouvelle direction de France Inter. Je lui ai dit aussi que c'était embêtant parce que cette direction avait été nommée directement par l'un des candidats à la prochaine élection présidentielle.

Il m'a demandé ouaille et je lui ai expliqué que c'est parce que les deux types en question se moquaient des scandales du pouvoir en place (le candidat est pésident). Je m'attendais à ce que Joe rigole avec ses dents ou propose à ma voisine de coucher avec lui... mais non.

Il a eu l'air de réfléchir, ce qui m'a un peu inquiété, et il m'a demandé si les deux humoristes disaient la vérité. J'ai répondu que oui, enfin, ils parlent de choses réelles, avec plus ou moins d'humour mais oui, ce qu'ils dénoncent est vrai.

Il a encore réfléchi et il m'a dit : alors c'est grave.

Je lui ai dit : c'est incroyable, Joe, bouge pas, je vais te photographier pendant que tu es en train de réfléchir, tes parents (Bob et Martha) n'ont jamais dû voir ça.

adm.png Enhardi par cette première fulgurance, il a ajouté : la vérité, c'est important.

Une mouche est venue se poser dans ma bouche grande ouverte. J'étais subjugué : Joe pensait !

Il a conclu, sobrement : tu sais, moi, si on m'avait dit la vérité, j'aurais toujours ma jambe parce que j'aurais refusé de partir en Irak.

Et après, il n'a pas rigolé avec ses dents.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eric la Blanche - dans Bulletins d'humeur
commenter cet article

commentaires

Andrushka 05/07/2010 14:54



Très bon papier, merci.  Je me revoyais aux Etats-Unis lorsque j'y habitais voilà bien lontemps. Excellente description d'un Américain typique et bien sympathique.



fabinou 01/07/2010 13:55



Excellent papier; de la classe, un style fin, humour juste ce qu'il faut et un veritable contenu; merci à vous



cynique 30/06/2010 14:55



pas un poil de vulgarité, pas une once d'outrance ou de haine, tout dans le subtil et dans le moelleux, quel régal....



Maurice CURIE 30/06/2010 12:43



Style alerte, rafraîchissant. Votre truculence n'a d'égale que l'à-propos de votre récit. L'humour est vivifiant (cet Américain, avec l'accent réaliste que vous lui prêtez !). BRAVO, des
productions comme ça, on en redemande !



Caza 29/06/2010 22:37



Belle chronique, oui ! J'adore particulièrement cette phrase : il a perdu une jambe dans un accident alors je l'autorise à croire en Dieu.
Il n'y a aucun rapport, je sais.



Pages

Radio

Aidez Bridget à continuer :

Vous aimez Bridget ? Aidez-la !
 

Retrouvez Bridget sur :