Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ecritures

  • : La Minute Nécessaire de Bridget Kyoto
  • La Minute Nécessaire de Bridget Kyoto
  • : Où sont les esprits décapants qui se moquent de tout, s'amusent de l'urgence et parodient les alternatives ? Quels personnages peuvent incarner les affres et contradictions de l'écologie quotidienne, ses hypocrisies, son jusqu'au-boutisme et ses errements misanthropes ? Personne pour l'instant – à part BRIDGET KYOTO !
  • Contact

DE L'ARGENT !

Vous aimez Bridget ? Aidez-la !

Recherche

Presse

Je travaille aussi pour :

causette.jpeg

global.jpg

zelium.jpg

Musique

16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 11:07

Savoir des trucs, c’est pratique. Ça évite de se faire rouler. C’est pour ça que l’information vraie, c’est bien : ça permet de repérer les mensonges, de voir les choses en face. Ça peut même sauver des vies. Dans des situations d'extrême danger, en haute montagne ou chez belle maman, ça permet de prendre les bonnes décisions.


Mais bon, l’information, c’est comme toutes les bonnes choses, hein, il ne faut pas en abuser. D’abord, c’est fatigant. Ça abime les rêves. Ça rend cynique, désabusé. Et puis s’informer, c’est chronophage, ça ne laisse pas beaucoup de temps de cerveau disponible pour d’autres activités plus intéressantes, comme le soda.


Mais surtout, ça empêche certaines personnes de faire leur travail correctement. Et quand ce travail, ça consiste à mentir toute la journée, forcément, dévoiler la vérité c’est un peu gênant. Prenez les diplomates (qui trahissent tout excepté leurs émotions, dixit Victor Hugo). Un diplomate qui ne peut plus mentir, c'est comme, heu… un homme politique qui ne peut plus promettre.


galilee.jpgC’est pour ça que, dans cette affaire de Wikileaks, moi, j’ai choisi mon camp : je suis contre. La vérité, hein, ça va bien cinq minutes ! J’ai pas que ça à faire : je bosse, moi, Monsieur. Quelle drôle d’idée aussi, de vouloir nous révéler toutes ces choses ? Qui nous a demandé notre avis ? Si on ne veut pas savoir, on a quand même le droit : on est encore en démocrassie, non ?


Il n’y a qu’une chose que nul n’est sensé ignorer dans ce pays alors laissez-nous tranquilles ! Les Italiens, vous croyez qu’ils en voulaient de la vérité sur leur Berlusconi ? Et nous alors, on n’a peut être pas assez de problèmes avec notre Berluskozy ? Et Berluscoutine ? Et Blairlusconi ?

 

Regardez les Américains, ils sont tellement persuadés qu’ils vivent dans le meilleur système, qu’ils ne se plaignent jamais. Normal, ils ne peuvent pas comparer : ils ignorent tout du reste du monde. Alors ils sont heureux et fiers avec un drapeau. Et plus ils ont les dents pourries, sans chômage, ni sécu, ni retraite dans un vieux mobile home et plus ils sont heureux et fiers avec un fusil : moins ils en savent, mieux ils se portent mal.


 

Le bonheur, c'est pourtant simple : c'est ce qu'on ignore, par exemple : 

 

mensonge.jpg1-  que nous vivons sous le régime du « siob sed nibor » (prendre aux pauvres pour donner aux riches) Ce n’est pas du latin, c’est juste « Robin des Bois » à l’envers.

2- que ceux qui nous dirigent, gauche, droite et apolitiques confondus, forment désormais une véritable oligarchie qui veille avant tout à ses propres intérêts - qu'elle transmettra ensuite à ses enfants. 

3- qu'on va se prendre le mur écologique à pleine vitesse si on continue à accélérer au lieu de freiner et à discuter au lieu de mettre nos ceintures. 

Et je ne vous parle même pas des banques ou de la finance.

 

Franchement, la vérité, y'en a marre ! C'est pas rigolo ! Alors vos gueules, les journalistes ! Et en taule, Wikimachin ! Tout est de votre faute et vous allez finir par nous déprimer.

Oui, ils nous mentent et ils nous font les poches pour se remplir les leurs... et alors ? C'est pas fait méchamment.

 

Et puis de toute façon l'argent ne fait pas le bonheur. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eric la Blanche - dans Bulletins d'humeur
commenter cet article

commentaires

un passant 02/01/2011 22:52



De fil en aiguille et j'ai atteri sur ton blog, et en particulier je vien de tombé sut ton  article


sur wikileaks.


 


Chapeau mec ya beaucoup de vrai dans ce que tu as ecrit. La verité comme tu dis 5 minute ça va, mais plus ...bonjour les dégats. 


 


Si la verité est difficile à admettre, n'empeche que parfois elle peut mieux passé par certains moyens. Notamment au travers de  l'ironie, le second degré, l'humour. Comme tu la fait
pour l'affaire Wikileaks.


 


Bonne continuation.



La Ségaline 18/12/2010 20:12



C'est pas sympa ce genre d'article à la veille de Noël, de quoi nous déprimer...



Pages

Radio

Aidez Bridget à continuer :

Vous aimez Bridget ? Aidez-la !
 

Retrouvez Bridget sur :