Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ecritures

  • : La Minute Nécessaire de Bridget Kyoto
  • La Minute Nécessaire de Bridget Kyoto
  • : Où sont les esprits décapants qui se moquent de tout, s'amusent de l'urgence et parodient les alternatives ? Quels personnages peuvent incarner les affres et contradictions de l'écologie quotidienne, ses hypocrisies, son jusqu'au-boutisme et ses errements misanthropes ? Personne pour l'instant – à part BRIDGET KYOTO !
  • Contact

DE L'ARGENT !

Vous aimez Bridget ? Aidez-la !

Recherche

Presse

Je travaille aussi pour :

causette.jpeg

global.jpg

zelium.jpg

Musique

17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 16:18

L’affaire DSK, voilà enfin un truc qui nous change du ronron de la France sous Nicolas 1er : enfin du vrai spectacle. Et puis surtout, enfin un scandale de gauche ! J’avais peur qu’on finisse par croire que j’étais un anti sarkozyste primaire alors que je suis parfaitement raisonné.

th_Wolf1s.gifIls sont comme ça, aux USA, ils n’aiment que les GROS trucs. Les grosses ficelles. Les grosses guerres. Les gros miam miam. Ils aiment l’émotion, la vraie. Ils n’ont pas peur d’assassiner 10% de leurs présidents dans l’exercice de leurs fonctions* alors autant vous dire qu’ils ne vont pas se laisser impressionner par un petit Français du FMI porté sur la gaudriole… disons, non conventionnelle.

*9.09 % pour être précis. Soit 4 présidents assassinés sur 44 – sans compter Obama (je plaisante).

DSK est-il coupable ? S’agit-il d’une manœuvre pour se débarrasser d’un président du FMI gênant ? Ou d’un candidat à la présidentielle moins « américain » que l’autre ? Je n’en sais rien : il est présumé innocent, c’est tout ce qui compte.
En même temps, une 1-femme 2-noire, 3-pauvre et 4-soubrette, ça doit être tentant quand on est un grand fauve. Et puis c'est "proche du peuple". Un peu trop, même.

De toute façon, lui et moi, on n’est pas du même monde : d'abord, il est riche d’argent mais surtout, il est complètement malade, comme la quasi-totalité des gens qui insistent pour me représenter aux élections.
Car il faut être insensé pour réclamer la charge du pouvoir et de ses responsabilités, non ? Les Grecs anciens le savaient bien : « le pouvoir, il ne faudrait jamais le donner à ceux qui le réclament. » Et ils avaient raison : quelle personne normalement constituée aurait envie de porter volontairement pendant 5 ans un sac à dos avec 60 millions de gens dedans, si ce n’est pour de mauvaises raisons ? Du coup, mon candidat idéal serait un type qui ne voudrait pas vraiment qu’on vote pour lui. Un type qui ferait ça à contrecœur, pour rendre service. Comme Nicolas Hulot, par exemple...

cochon2a.jpgCeci étant, je voudrais adresser une supplique à nos pudibonds et gougnafiers cousins américains qui, une fois encore, n’ont rien compris à nos vieilles et belles traditions : mes chers amis yankees, vous pourriez quand même tenir compte de nos us et coutumes, eu égard à notre longue histoire et à nos liens d’amitié. On n’est pas comme vous : en France, il y a des gens auxquels on ne touche pas. Sinon, c’est malpoli. C’est dans notre éducation. Vous comprendrez quand vous aurez eu 2000 ans d’histoire, les gars.

Nous, on préfère étouffer les affaires. S’arranger avec la justice. On repousse. On s’immunise. On s’arbitre. On se facilite. On se tient. C’est tacite. On ne moufte point. Nos journalistes sont courtois, eux. Surtout ceux qui veulent participer à la fête - pour ne pas dire à l’oligarchie, au système ou à la nomenclature. C’est notre côté Versailles, ça : nous, on fait popo derrière les portes. Ainsi, ça reste joli.
Et puis en France, on s’en fout un peu de la vérité, de la liberté de la presse, tout ça. C’est fatigant, surtout avec tous les problèmes d’identité nationale qu’on a ces temps-ci.

DSK, il avait déjà une petite réputation malsaine mais bon, tout le monde la connaissait alors à quoi bon en parler ? Ça intéresse les gens, ça ? Et puis, tant qu’on n’avait pas enquêté dessus, ça restait une réputation, justement. Des rumeurs infondées. Des médisances. D’indignes cochoncetés. Une présomption d'innocence.

Mais maintenant, ça y est, c’est parti : vos journaux de cow-boys commencent à fouailler notre linge sale. Vous allez déterrer nos glands avec votre groin. Et notre identité nationale va encore en prendre un coup.

C'est vous les cochons.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eric la Blanche - dans Bulletins d'humeur
commenter cet article

commentaires

le lapin kipu 01/09/2011 01:33



ah oh mé, cé pô vré, t"as un truc toi, t'as un kruk, cé pa possib', t'as un truc d'écriture pour être aussi baléeeeze... comment ti fé, dis moi comment ti fé, cé trop fort ton nécritor cé trop
bon comme ti nécris cé trop biennnnn !


allez, sois gentil, dis le, dis le, sois gentil, allléééeuh, tu vas nous dire comment tu fais pour pondre des trucs aussi classes ? non, tu veux pas dire, tu veux pas ? pas dire ? allléééeeuh...
dis le nous, dis, alléeeeuhhh, dis le nous, dis... alllleeéééeuuhhh... merde... le con... il est mort !



Eric la Blanche 01/09/2011 10:57



Plaît-il ?



charlotte 21/05/2011 00:08



J'adore ton humour,


Comme tu le préconise je vais mettre ma bouche à euh... l'oreille de mes lecteurs



Charleric 17/05/2011 19:43


petit exercice a résoudre : (dsk+FMI+PS)-(USA+X)=0 Quel(le) est l'inconnu(e)? Vous avez 3 jours


Pages

Radio

Aidez Bridget à continuer :

Vous aimez Bridget ? Aidez-la !
 

Retrouvez Bridget sur :